Glossaire

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Mot Définition
Rameaux

Fête chrétienne qui commémore l’accueil triomphal (avec des rameaux? de palmier) fait par ses disciples à Jésus entrant à Jérusalem. Cette fête est célébrée huit jours avant Pâques?, elle ouvre la Semaine Sainte.

Source

Reliquaire

Un reliquaire? est au départ une sorte de coffret destiné à abriter une ou plusieurs reliques. Les reliquaires sont en fait d’une grande variété de forme et d’usage.
Au sens premier du mot, un reliquaire (du latin reliquiarium) contient les reliques d’un saint chrétien.
La forme la plus ancienne du reliquaire chrétien est la châsse (du latin capsa, « boîte », « coffre »), qui rappelle le cercueil primitif et contient le corps entier du saint.
Il s’agit donc de boîtes de taille et de forme variable, destinées à recueillir des objets précieux et vénérés.
Les reliquaires sont destinés à conserver les restes matériels de saints personnages ou d’autres objets qui ont été sanctifiés par leur contact.

Source

Repoussé

Mise en forme et technique de décor en relief d’une feuille de métal. Les reliefs sont obtenus en repoussant le métal directement de l’envers sur l’endroit, pour faire ressortir les formes à l’aide d’outils de forme ou bouterolles frappés au marteau.

Source : Métal - Vocabulaire technique, Éditions du patrimoine

Réserve à huile des catéchumènes

Grand récipient destiné à conserver l’huile utilisée pour le baptême?, l’ordination? sacerdotale et la consécration des églises et des autels. La réserve à huile des catéchumènes? porte l’inscription oleum catechumenorum ou o.c.ou encore oleum sanctum ou o.s.

Source

Retable

À l’origine, le retable? est un simple meuble de bois ou de pierre placé derrière l’autel?, dont la fonction semble utilitaire (gradins destinés à recevoir des objets liturgiques).
Les retables se développent à partir du Moyen âge en ayant plutôt une dimension décorative liée à la fonction religieuse. Leur iconographie évoque la vie du Christ, de la Vierge et des Saints, mais c’est au 17e et 18e siècle que le retable prend de l’importance, il devient une véritable oeuvre d’art

Source

Retable de Saint-Mathias-sur-Richelieu, SPRS
Rinceau

Le rinceau? désigne autant un élément d’architecture, qu’il est un terme d’héraldique, à base de stylisation à base de feuillage et de tiges végétales.
Motifs peints (ex : enluminure) ou muraux (peint ou sculpté) composé de feuillages et tiges végétales généralement déployés en frise? ou enroulements successifs. Ils sont employés pour la décoration graphique, de peinture et/ou d’architecture. Les rinceaux contiennent fréquemment des fleurs, vases, animaux, macarons et autres petites figures.
Arabesques végétales sculptées ou peintes servant d’ornement dans différents ordres architecturaux et styles décoratifs.

Source

Rite

Le rite? désigne les diverses cérémonies du culte, propres ou communes à chacune des familles liturgiques : liturgie? de la messe?, de la parole, du vendredi saint, des Heures.

Source

Rochet

Tunique blanche, de toile de lin ou de chanvre, ne descendant habituellement que jusqu’au-dessus des genoux et munie de manches ajustées aux poignets. Le rochet? est porté dans le choeur? par le pape?, les cardinaux, les évêques, les abbés et certains autres prélats ou chanoines, sous une chape?, une dalmatique?, une mozette? ou un mantelet. Pour diverses autres fonctions liturgiques, il est porté sous un surplis? ou une cotta. Le rochet est souvent orné de dentelles ou de tulle à sa partie inférieure et au bas des manches, ressortant parfois sur un fond de tissu de la couleur de la soutane? ou de ses parements. Plus court que l’aube, le rochet a des manches plus étroites que celles du surplis.

Source

Rond-point

Se dit parfois de l’hémicycle ou abside? terminant une église.
Se dit surtout d’un emplacement circulaire réservé à l’extrémité, à l’intersection d’avenues, etc, au centre duquel on élève parfois des monuments, des statues, des fontaines.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Rosace

Une rosace? est une figure symétrique, formée de courbes inscrites dans un cercle à partir d’un point ou bouton central, ayant plus ou moins la forme d’une rose? ou d’une étoile stylisée, et utilisée comme motif de décoration.
Dans les domaines de l’architecture et de la décoration, une rosace peut être :

  • Un ornement, ou une moulure affectant cette forme, utilisée principalement en architecture pour décorer les caissons de plafond, les voûtes, et en menuiserie pour orner un meuble.
  • Un grand vitrail?, ou un ensemble de vitraux de forme circulaire décorant une église, une rose d’architecture.

Source

Rose

Dans le style roman et le style gothique, fenêtres d’églises de forme circulaire.
Petites rosaces décorant le chapiteau? corinthien.
Motifs d’ornementation circulaire pratiqués au centre d’un parquet ou d’un dallage en matériaux diversement colorés.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Rouge

Couleur liturgique
Le rouge? est utilisé pour les fêtes du Saint-Esprit : la Pentecôte? et la messe? d’entrée en conclave Pro eligendo Summo Pontifice ; celle de la crucifixion et celles célébrées en l’honneur des apôtres et des martyrs, ainsi que pour le dimanche des Rameaux?. Le rouge liturgique est aussi utilisé par le pape? comme couleur de deuil.

Source : Dictionnaire des arts liturgiques XIXe - XXe siècle, Bernard Berthod, Élisabeth Hardouin-Fugier, les éditions de l’amateur

  a