Glossaire

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Mot Définition
Lampe de sanctuaire

Lampe à huile formant veilleuse en bois ou en métal.
Elle est composée d’un récipient à huile en verre, généralement de couleur rouge?. Elle est allumée en permanence pour marquer la présence divine dans le tabernacle? qui contient la réserve eucharistique.
La lampe de sanctuaire? est suspendue en avant et non loin de l’autel?.

Source : Thésaurus, Objets religieux du culte catholique

Lampion de procession

Petite lanterne? en papier, parfois plissé ou en matériau léger et translucide, placée sur un cierge de procession pour en protéger la flamme.
Le lampion de procession? porte souvent un décor lié à un pèlerinage ou une iconographie religieuse visible par transparence lorsque le cierge est allumé.

Source

Lancéolé

Se dit de tout ornement qui a la forme d’un fer de lance.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Lancette

Une lancette est une ogive de style gothique de forme très allongée. Arc en tiers-point surhaussé, sa forme ressemble à l’extrémité d’un fer de lance.
L’ogive en lancette? est formée par deux arcs de cercle dont les centres sont à une grande distance l’un de l’autre.

Source

Lanterne

Dans l’architecture religieuse médiévale une lanterne? est une tour haute et massive, très ajourée, souvent garnie de colonnettes, surmontant un dôme, éclairant un édifice par le haut. Elle est généralement placée à la croisée du transept? ou au centre des églises.
On parle dans le cas d’une petite lanterne de lanternon ou de lanterneau.
Le lanternon est une structure de plan carré ou rectangulaire, percée de fenêtres, de forme plutôt élancée, tandis que le lanterneau est d’une forme basse.

Source

Coupe et élévation de la lanterne? du Panthéon de Paris.
Lanterne de procession

Lanterne? fixée au sommet d’une longue hampe et utilisée lors des processions.
Si elle est ornée d’une clochette, il s’agit d’une lanterne de viatique.

Source

Lectionnaire

Livre qui contient les lectures de la Bible? choisies pour les célébrations de la messe? et des sacrements.

Source

Lithographie

Inventée par Aloys Senefelder en 1796 en Allemagne, la lithographie? (du grec lithos, pierre et graphein, écrire) est une technique d’impression qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire.

Il ne faut pas confondre lithographie et lithogravure : la lithogravure consiste à graver en creux (ou en relief) des plaques de pierre et est relativement peu utilisée pour produire des estampes. C’est aussi un procédé photo-mécanique et chimique qui permet de réaliser des composants de micro-électronique.

Source

Liturgie

La liturgie? est l’ensemble des rites et des cérémonies lors des célébrations religieuses rendues à Dieu, Père?, Fils et Esprit par le peuple.

Source

Liturgie des Heures

ou office divin.
Nom donné depuis le XII° siècle à la grande prière quotidienne de l’Église. Les "heures" sont les parties successives de l’Office divin, réparties dans la journée. L’Église attache une importance à la célébration des "heures" dans laquelle elle voit une source de sa vie spirituelle et apostolique, en participation à la prière du Christ lui-même.

Source

Lobe

Découpure, dentelure ou compartiments formés par des arcs de cercle en usage dans l’architecture mauresque et dans le style gothique. Dans les arcades arabes, les ogives sont découpées en plusieurs lobes toujours en nombre impair.
Dans le style ogival on trouve de fréquents exemples de grandes fenêtres divisées verticalement par les nervures ou meneaux, et à partir de la naissance de l’ogive, ces meneaux se croisent, s’entrelacent, laissant entre eux des vides ou lobes déterminés par des portions d’arc de cercle convexes ou concaves, dont les intersections forment des crochets saillants qui parfois sont ornés de feuillages.
Lobé : divisé en lobes

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Lunule

Terme générique : objet lié à l’eucharistie?
Terme spécifique : croissant eucharistique
Voir aussi : boîte à lunule?, ostensoir?, porte-lunule?

Petit réceptacle circulaire et transparent, placé dans la partie centrale d’un ostensoir pour l’exposition d’une grande hostie? consacrée. La lunule est composée de deux disques de cristal ou de verre, sertis d’or ou d’argent doré. En dehors de l’exposition du saint sacrement?, la lunule est rangée dans une boîte à lunule ou placée sur un porte-lunule.

Source : Thésaurus, Objets religieux du culte catholique

Lutrin

Meuble d’église placé dans le choeur? et formé d’un pupitre double ou simple, le plus souvent posé sur un pivot.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

  a