Glossaire

ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ

Mot Définition
Gant pontifical

Ces gants sont appelés également « chirothèques ». Ils sont tricotés en soie et sont portés pendant la messe? pontificale depuis le commencement jusqu’à l’offertoire. Ils ne sont pas portés lors des offices funèbres. Ils peuvent être ornés sur le dos de la main d’une broderie en forme de croix? ou d’une plaque de métal ouvragé ou émaillé ; le gant se poursuit par une large manchette, le crispin.

Gants épiscopaux

Gants portés par le pape?, les cardinaux, les évêques et les abbés pendant une partie des messes pontificales. Généralement en soie et de la couleur du temps liturgique, sauf le noir?, ils sont ornés sur le dessus de broderies ou d’un décor rapporté : pierres précieuses, verroteries, plaques en métal décoré ou émaillé (plaque de gants pontificaux). Les gants pontificaux ont souvent aux poignets des manchettes élargies se terminant parfois par des boutons ou des pompons.

Source : Dictionnaire des arts liturgiques XIXe - XXe siècle, Bernard Berthod, Élisabeth Hardouin-Fugier, les éditions de l’amateur

Godron

Motif d’ornementation en forme de moulures ovales ou de cannelures? en relief servant à décorer la panse rebondie d’un vase ou des surfaces convexes. On donne aussi le même nom à certains motifs d’ornementation très saillants appliqués sur des moulures, principalement pour la décoration des combles.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Goupillon

Le goupillon? est un petit bâton de bois ou de métal, garni de poils rudes ou d’une boule percée de trous, qui sert à l’église pour prendre de l’eau bénite et pour la jeter sur les objets qu’on bénit, ou la présenter à quelqu’un.

Il existe deux types de goupillon : l’un autonome car l’eau se trouve dans un réservoir du manche. L’autre doit être submergée dans un seau et fait partie d’un tous (goupillon, seau et support).

Son nom provient de goupil, le nom médiéval du renard, car il était garni d’une queue rude, semblable à la forme du goupillon.

Source

Gravure

Dans le domaine artistique, le terme gravure? désigne à la fois une technique et son résultat. La dénomination d’estampe? ou tirage sera réservée à « l’image imprimée ou dessinée sur un support quelconque »

Graver consiste à dessiner sur un objet en creusant, ou en incisant sa surface.Avec la gravure égyptienne, le sgraffite et la lithogravure, l’incision a pour but l’observation directe. Dans la plupart des cas, la gravure est transposée, après encrage, sur un support tel que le papier.

En gravure, il existe trois, grands procédés :

  • la gravure en relief. Les spécialistes parlent de taille d’épargne.
  • la gravure en creux appelée aussi tailledouce, le plus souvent sur métal et en particulier sur cuivre.
  • la gravure en à-plat (ou impression à plat).

En affinant ces catégories, nous trouvons :

  • la gravure manuelle utilisant un outil
    Le burin, la pointe sèche, la gravure sur bois et la xylographie, la linogravure, la manière noire, le pointillé, la pyrogravure, le camaïeu.
  • la gravure manuelle utilisant un mordant L’aquatinte, la gravure au sucre, la manière de crayon, le vernis mou
  • la gravure mécanique ou semi-mécanique Le timbrage, le carborundum, le cliché verre
  • la gravure photomécanique et photochimique
    La photogravure ou gillotage, la galvanotypie
  • la gravure par encrage

    Le monotype, le pochoir
  • la gravure en à-plat ou planographie
    La lithographie?, la sérigraphie

Source

Gravure

Dans le domaine artistique, le terme gravure? désigne à la fois une technique et son résultat. La dénomination d’estampe? ou tirage sera réservée à « l’image imprimée ou dessinée sur un support quelconque »

Graver consiste à dessiner sur un objet en creusant, ou en incisant sa surface.Avec la gravure égyptienne, le sgraffite et la lithogravure, l’incision a pour but l’observation directe. Dans la plupart des cas, la gravure est transposée, après encrage, sur un support tel que le papier.

En gravure, il existe trois, grands procédés :

  • la gravure en relief. Les spécialistes parlent de taille d’épargne.
  • la gravure en creux appelée aussi tailledouce, le plus souvent sur métal et en particulier sur cuivre.
  • la gravure en à-plat (ou impression à plat).

En affinant ces catégories, nous trouvons :

  • la gravure manuelle utilisant un outil
    Le burin, la pointe sèche, la gravure sur bois et la xylographie, la linogravure, la manière noire, le pointillé, la pyrogravure, le camaïeu.
  • la gravure manuelle utilisant un mordant L’aquatinte, la gravure au sucre, la manière de crayon, le vernis mou
  • la gravure mécanique ou semi-mécanique Le timbrage, le carborundum, le cliché verre
  • la gravure photomécanique et photochimique
    La photogravure ou gillotage, la galvanotypie
  • la gravure par encrage

    Le monotype, le pochoir
  • la gravure en à-plat ou planographie
    La lithographie?, la sérigraphie

Source

Grecque

Motif d’ornementation formé de lignes brisées à angle droit et décrivant des portions de carrés ou de rectangles non fermés, reliés entre eux par des portions de lignes droites.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin
La clé grecque? est un motif répétitif utilisé fréquemment en architecture, en bijouterie etc.

Source

Grisaille

Peinture imitant les bas-reliefs, à l’aide de l’emploi exclusif de blanc? et de noir? et des différents gris obtenus par leur mélange.
On désigne aussi sous ce nom de grisaille?, des tableaux ou des esquisses monochromes. On réserve la désignation de grisaille pour les peintures qui ont pour but de reproduire des bas-reliefs en trompe-l’oeil. ... Il faut tenir compte des ombres, des reliefs, des accidents de lumière, etc. Aussi, la palette de grisaille e-elle assez riche en tons de gris, bleus, roses, jaunes, bruns et même violacés.

Source : Lexique des termes d’art, Jules Adeline, Guérin

Guillochage

Décor de traits réguliers, parallèles, entrecroisés, droits ou ondulés, sinusoïdaux ou en cercles concentriques, gravés mécaniquement sur la surface du métal, à la machine à guillocher pour les lignes droites, ou au tour à guillocher pour les traits circulaires. Les traits guillochés sont appelés guillochures ou guillochis et la technique elle-même guillochage?.

Source : Métal - Vocabulaire technique, Éditions du patrimoine

  a