Ciselure

Décor de traits et de surfaces enfoncés, pratiqué sur l’endroit d’un métal en feuille ou en masse, sans enlèvement de matière contrairement à la gravure?. Dans le cas du métal en feuille, les motifs ciselés sont visibles en négatif sur l’envers.

  • ciselure? au repoussé? (ciselure de forme, repoussé ciselé), aux enfoncements de formes variées, est pratiqué avec des ciselets aux formes adaptées tels que les bouterolles, les perloirs, les godronnoirs, etc.
  • ciselure au trait, pratiquée sur l’endroit, trace des traits continus avec reprises plus ou moins visibles, par petits coups réguliers, avec des traçoirs, à tranche non coupante, dont la forme et les dimensions déterminent celles du trait.
  • ciselure au mat, également pratiquée sur l’endroit, enlève l’aspect brillant et lisse du métal en le rendant mat par impression de minuscules motifs répétitifs produits par l’extrémité des ciselets à mat.

Source : Métal - Vocabulaire technique, Éditions du patrimoine

  a